Naturellement Petitescaves

Un week-end dans les vignes #2 / Journée festive et rencontres chez Fabien Jouves

Un week-end dans les vignes #2 / Journée festive et rencontres chez Fabien Jouves
Une journée chez Fabien Jouves, c’est l’assurance de passer une journée festive et de rencontrer du monde. Au programme : dégustations (évidemment), discussions (logique), découverte de Jérémie Illouz (une chance) !

Samedi 8 juillet, petit SMS de Fabien qui me donne rendez-vous chez lui pour le déjeuner du dimanche avec dit-il « quelques amis vignerons du coin qui font bon ». Connaissant le personnage, le déjeuner ne peut être qu’un moment festif et joyeux. Me voilà donc sur la route. Journée nuageuse, fraiche et agréable. Belle maison avec une magnifique cuisine-salle à manger tout en longueur. Apéritif dehors vers 12h30 avec un magnum de Blanc d’argile de Vouette et Sorbée pour donner la mesure, puis à l’aveugle un chenin de Richard Leroy, la discussion est encore à leur escapade nocturne, et leur diner respectif : visiblement pas triste. Autour de la table, Fabien Jouves et sa femme, Kévin Barbet et sa femme (Domaine de Lafage – Coteaux du Quercy), Jérémie Illouz (Domaine Illouz – AOC Cahors dont on parle pas mal en ce moment), Yann (qui travaille pour un agent-distributeurs de vins naturels sur Cahors) et votre serviteur. Une belle table de francs buveurs !

Les discussions autour de la vie des vins de Cahors, des vins naturels, des distributeurs, du négoce, des agents, des vins que l’on a plaisir à boire vont bon train et tout cela à table devant une énorme côte de bœuf (pour 7 personnes !!). Fabien dégoupille vite, très vite, des vins d’Eric Pfifferling, vin autrichien (Oggau wine). Je glisse à l’aveugle un ploussard 2011 de Manu Houillon-Overnoy, puis la pente glisse encore. Nous goutons Haute Pièce 2015 de Jérémie Illouz (qui remet tout le monde en selle, incroyable finesse), quelques bouteilles de Kévin (à suivre), puis un vieux Rayas pour la soif et je dois dire que j’en oublie puis vais en oublier d’autres dans la longue liste de la journée.

Petit passage dans la cave perso de Fabien Jouves histoire d’attraper ça et là quelques bouteilles dont certaines qu’il me donne pour dégustation ultérieure (Domaine L’Oustal de Louis et Charlotte Pérot installés depuis peu dans le coin). À 18h30, certains partent pour d’autres activités. Fabien demande à Jérémie si nous pouvons aller voir les vignes et pourquoi pas déguster quelques vins sur fut dans son nouveau chai (Grèzes). Et hop me voilà à suivre leur voiture dans les petites routes de campagne.

Nous voilà dans des vignes vraiment magnifiques avec, si tout se passe bien, de bons rendements à venir pour les vendanges 2017. Fabien Jouves charrie d’ailleurs Jérémie en lui disant qu’il a du souci à se faire en terme de contenant pour les vendanges. Jérémie est euphorique devant cette parcelle (il y a de quoi). Nous passons devant de vieux pieds de Jurançon noir ou encore de Valdiguié. Ces derniers sont des cépages oubliés de l’appellation et pour lesquels ils se battent pour leur réintroduction dans le décret. Au milieu des vignes, des arbustes, des arbres, c’est réellement magique. Nous poussons jusqu’au nouveau chai dont la construction s’est finalisée en 2016. Bâtiment pratique et beau dont la coque extérieur en bois et acier est accueillante. Jérémie attrape 3 verres, une pipette et nous voilà en rang pour déguster une demi-douzaine de futs sur les 2016 en cours d’élevage. Je retrouve la signature dans les vins bu en début d’après-midi. Des vins avec un réel fond : tactile, fraicheur ! [Actuellement les 2014 sont à la vente et les 2015 sont prévus pour sortir à l’automne 2017]

Parce qu’il est compliqué de se quitter comme ça, nous grimpons au-dessus du chai dans une immense salle, cuisine, bar, table etc… pour boire un dernier canon. Ce sera l’improbable XVI de Mathieu Coste qui viendra clore cette journée et dans tous les cas pour moi car eux foncent déjà faire la fête chez des amis…. No comment !

Les rencontres avec Kévin (vigneron mais aussi éleveur de veaux) et Jérémie ont ponctué ce superbe voyage vinique organisé par la grâce de Fabien et Audrey Jouves. Merci, merci, merci. À tout bientôt pour des canons et des commandes. Si si c’est commandé !

Laisser un commentaire