Naturellement Petitescaves

En vadrouille #4 / Mise en bouteille au Clos de l’Elu

En vadrouille #4 / Mise en bouteille au Clos de l’Elu
Vous allez dire : « Mais ils sont tout le temps en visite au Clos de l’Elu ! », c’est pas faux mais pour la bonne cause ! Et oui, On prépare une cuvée exclusive et on vient de faire la mise en bouteille !

Mercredi 25 octobre. La journée s’annonce parfaite. On annonce environ 23° à la météo, c’est donc l’air tranquille que nous prenons la direction de Saint-Aubin-de-Luigné. Thomas Carsin nous accueille avec un sourire et un café, il revient tout juste de Londres où il était en vadrouille pour participer à un salon avec plein d’autres vignerons français. Après quelques bavardages, on file à la cave, il est temps de passer aux choses sérieuses ! L’ancienne boucheuse manuelle nous attend, face à la cuve de notre « Spirit of Grolleau ».

Nous prenons possession de nos outils, chacun à son poste. Le grolleau coule à flot dans les becs, les bouteilles vides sont prêtes. Go !

Les conversations vont bon train, Thomas Carsin nous parle de la fin des vendanges, du quotidien d’un vigneron, des moments merveilleux de cette vie faite de mouvements, d’intuitions, de rapport au terroir mais aussi de quelques angoisses. La musique classique résonne dans le chai, pour éviter la mécanique du geste (et les crampes…) nous alternons les rôles. Et hop déjà une bonne cinquantaine de quilles remplies ! Efficacité.

L’armée « Spirit of Grolleau » s’allonge quand la cuve finit par rendre les armes. Légère pause pour goûter le bébé, un jus fluide, sur les fruits rouges acidulés, la trame est hyper revigorante et élégante, à l’image des cuvées du Clos de l’Elu. Succès assuré.

Puis, on reprend le travail pour boucler la mise avant le déjeuner. Bouteille – bec – bouchon – paf – poser – bouteille – bec – bouchon – paf- poser et ainsi de suite jusqu’a la 293 ème et dernière bouteille ! On bascule la cuve vers l’avant pour la vider plus facilement et voilà le boulot est fait ! Nos « Spirit of Grolleau » restent debout, Thomas les mettra dans un box le lendemain avant étiquetage. Après ça, en bon stagiaire agricole (et sur ordre du vigneron ;-)) nous allons laver le matériel avant de s’installer à table, ravis d’avoir mis une cuvée exclusive au monde rien que pour vous ! On aura le temps d’en reparler… Keep in touch !

Laisser un commentaire