Naturellement Petitescaves

Retour sur notre cuvée spécifique élaborée avec Marcel Richaud

Retour sur notre cuvée spécifique élaborée avec Marcel Richaud
Un an après, notre sommelier Tom revient sur son passage au Domaine Richaud pour concocter notre cuvée exclusive. Petit récit.

Rendez-vous à 12h au caveau du Domaine Richaud avec Claire et Marcel. Ils me rappellent que seulement 20% des Cairanne sont élevés en bois (demi-muid), tout le reste est en cuve béton. Il y a au total 540 HL (54400 litres) de Cairanne mis en bouteille !!!! Donc avant les mises de Cairanne (plusieurs mises), ils assemblent 80% de cuve et 20% élevés sous bois. 

En comptant faire une mise unique d’un demi-muid, nous avons déjà un vin différent de tous les autres. Ces bouteilles proviendront uniquement d’un élevage en bois. Reste à choisir à un instant T le demi-muid que nous souhaitons. Nous sommes d’accord pour dire qu’il s’agit d’un choix à un moment décidé de l’élevage du vin et que dans une semaine, les vins se dégusteront encore autrement.
 

Demi-muids et verres pleins

On commence la dégustation des demi-muids (600L) qui sont tous différents : âge, fournisseur du demi-muid, chauffe différente… ordre de mise en demi-muid différente etc..
Il y a les demi-muids neufs qui marquent les vins.. qu’on a pas sélectionné, les demi-muids de
chez Billon, de chez Alary, de chez Rousseau, ceux qui sont en hauteur, ceux qui sont au fond du caveau etc…
Au total nous gouttons 7 demi-muids complètement différents : les fermés, les réduits, les structurés, les souples, les nerveux. Au fur et à mesure Claire Richaud note.
 
Pendant la dégustation arrive Thomas, le fils, puis un salarié, puis 2 copains de Marcel. Bref, chacun y va de son commentaire. On déguste des cépages séparés, puis les Ebrescade 2015 en foudre, en fut, en barrique, des Ebrescade 2014, Ebrescade 2012 encore en élevage
des vieux grenaches, puis une série de Grenache encore en fermentation sur 4 futs différents.. Des grenaches qui rentreront à raison de 6% dans l’assemblage finale des Cairanne. Bref, ça devient difficile à suivre. Dans ma tête j’ai retenu 3 demi-muids. Ensuite, Marcel ouvre une bouteille d’Ebrescade 2009 pour l’apéro :-). D’accord.
 
Marcel, Claire et Thomas, me proposent de revenir calmement faire mon choix après le déjeuner. Bonne idée. On part déjeuner, il faut super beau, on bouffe dans un petit bistrot à l’ombre des platanes… Tout va bien. Marcel est pas mal ou en tous les cas, il intériorise super bien.
 

Seul avec ma pipette

14h30, retour au caveau. Je descend seul avec ma pipette, ma craie, mon verre et je déguste de nouveau les 3 qui m’ont marqué avant le déjeuner. Le 1, beaux fruits, bouche structurée, finale assez courte  (vieux demi-muid Billon). Le 7, un fruité plus en réserve mais une matière souple et déjà arrondie (vieux demi-muid Billon). Le 4, nez ouvert est expressif, belle matière juteuse et nerveuse, finale sur la réglisse, fruits noirs, belle longueur (Vieux demi-muid Billon de 2004).
 
Après quelques minutes de réflexion intense 🙂 Je décide que c’est le 4 qui m’intéresse, je prends ma craie et marque « Petitecaves », avant de faire une photo pour le souvenir.
 
Tom chez Richaud
 
Maintenant, ce numéro 4 de Richaud et 100% inédit est en bouteille, mille mercis à toute l’équipe du Domaine Richaud ! Particulièrement à Claire et Marcel pour leur patience et leur talent.
Cette cuvée est dédiée à Marie Richaud.

Laisser un commentaire