Naturellement Petitescaves

Portrait / Natacha Chave, Crozes-Hermitage et Saint-Joseph au féminin.

Portrait / Natacha Chave, Crozes-Hermitage et Saint-Joseph au féminin.
Natacha Chave, du domaine Aléofane, est une femme méritante, héritière d’un grand nom qui a préféré l’indépendance pour construire sa propre histoire sur les appellations Crozes-Hermitage et Saint-Joseph. Ses vins ont de la personnalité, du caractère. Portrait.

Natacha Chave savait qu’elle «ferait»,un jour, du vin comme ses parents. Avant de s’installer, elle décide d’obtenir le bac puis s’engage dans une maîtrise de Philosophie du langage. Son frère, Yann Chave, reprends début 2000 le domaine de son père Bernard Chave. Un domaine de grande renommée créé en 1970 sur les appellations Crozes-Hermitage et Hermitage. Pour Natacha, c’est le déclic. En 2003, elle s’inscrit à l’université du vin de Suze la Rousse, puis passe un diplôme de Capacité Professionnelle Agricole (CPA). Enfin, elle effectue quelques stages chez différents vignerons pour boucler son initiation. En 2004, elle achète 1.5ha de vignes sur l’appellation Saint Joseph à Tournon-sur-Rhône.

En 2007, elle trouve des vignes d’une quarantaine d’années sur Crozes-Hermitage dans la plaine des Chassis, (commune de Beaumont-Monteux), plante quelques vignes et possède 5ha sur Crozes Hermitage soit un domaine de 6.5ha. Le domaine s’appelle Aléofane, en référence à l’île imaginaire de John Macmillan Brown. Là nous citons Natacha Chave: « Dans la cité Aléofane, les boissons fermentées, telles que le vin, sont considérées comme des biens rares, diaboliques et pourtant guérisseuses : le vin y est prescrit sur ordonnance médicale». Ce qui est sure c’est que chez nous, ce n’est pas pour demain !

Volonté immédiate de respecter la nature, les sols, les raisins et d’être le moins interventionniste en vinification comme dans l’élevage. Enherbement de l’inter-rang, travail complet du sol selon les années pour provoquer ou non une concurrence avec la vigne.

Natacha Chave à aussi recours à des préparations biodynamiques qui agissent sur la stimulation des défenses naturelles de la plante et son équilibre. Natacha Chave s’inscrit dans une démarche qui demande beaucoup de travail. Le travail continue dans les vinifications : levures indigènes, pas d’enzyme. Les vins sont non filtrés, non collés et peu sulfités. Elle met du cœur à l’ouvrage et en très peu de temps elle trouve un public. Un domaine et des vins naturels à suivre absolument. Avec un nom pareil on ne peut pas décevoir !

Laisser un commentaire