Naturellement Petitescaves

Portrait / Nada, peindre la nature à coup de raisins

Portrait / Nada, peindre la nature à coup de raisins
Une cuve de 10 hectolitres, 1,6 hectares de vignes, de l’énergie, des amis, des idées, et voilà Raphael Baissas de Chastenet lancé ! Sur les terroirs pentus et sauvages du Col de la Dona à Calce (Pyrénées Orientales), il réussit à offrir en 2014, dès son premier millésime, des vins naturels très prometteurs.

Ancré à Calce depuis 2014, Raphael Baissas de Chastenet oppose volontiers sa façon de travailler à la pratique artistique du graff. Il y a quelque chose de l’ordre de l’instant suspendu qui n’arrivera qu’une fois. Faire du vin, c’est composer avec l’ensemble des éléments et s’adapter à la situation. C’est le résultat d’une sensibilité face à la vigne, comme un peintre se retrouve face à sa toile blanche avec ses pinceaux et ses sentiments.
Cet intérêt pour la vigne et le vin, Raphael l’a toujours eu. Petit, il aidait son grand-père paternel à la cave et à la taille sur des terres du Col de la Dona où il est installé aujourd’hui.

Des moments qui lui donnent goût au travail agricole. Sans abandonner la volonté de faire son propre vin un jour, il tente d’autres expériences professionnelles, ailleurs où il cultive son besoin de liberté et développe son intérêt pour l’art.
Puis un jour, l’occasion lui ai donnée par son père de reprendre des vignes plantées il y a trente ans. Il quitte son emploi qui ne lui correspond plus et s’installe à Calce, sa terre d’attache perchée à 200 mètres d’altitude dans le Roussillon, où il suit les conseils de Jean-Philippe Padié. Raphael rencontre d’abord des difficultés pour récupérer les terres de ce terroir sauvage et pentu qui n’avait pas été entretenu, mais à force de travail, le premier millésime voit le jour en 2014.

Le raisin est cueilli à la main et élaboré sans aucun produit chimique, le grain est sélectionné pour en tirer le meilleur. L’élevage se fait en cuve, sans assemblage, sans filtration. Les levures sont indigènes.
Aujourd’hui Vandal-Wine / Nada a grandi ; de nouveaux cépages et 7 hectares à amener vers ce qu’ils lui inspirent. Son but est de partager une vraie conception de vie : carpe diem. Raphaël, nous, on te suit !

Laisser un commentaire