Naturellement Petitescaves

Portrait / Marc Pesnot : Muscadet, Japon et potions magiques !

Portrait / Marc Pesnot : Muscadet, Japon et potions magiques !
Marc Pesnot, c’est un peu l’homme qui vous fera aimer le muscadet…enfin pour ceux qui restent à convaincre ! Portrait d’un vigneron star au Japon qui fait la gloire du vignoble nantais.

Au cœur du Muscadet, se cache Marc Pesnot. Installé à Saint-Julien-de-Concelles, ce vigneron qui fait encore figure d’OVNI dans le vignoble nantais conduit son domaine de la façon la plus naturelle possible : le raisin est cueilli à la main, la qualité prime sur la quantité, ni ajout de sucre, ni levure artificielle, ni soufre. Bien loin des habitudes de ce vignoble, même si les vignerons qui réhabilitent ces terroirs sont de plus en plus nombreux.

Si Marc en est là aujourd’hui c’est grâce à une révélation au milieu des années 1990. La dégustation des Beaujolais de chez Lapierre, des Arbois-Pupillin de Pierre Overnoy et les bouteilles du domaine Gramenon le fascine. Il tombe sous le charme de ces potions magiques. “Je trouvais ce vin tellement splendide. Une fois que j’y avais goûté, je ne pouvais plus revenir en arrière. C’est d’une pureté… On peut boire un litre le soir avant de se coucher, et le lendemain, ne pas avoir mal à la tête ni avoir de crampes !” 

Après réflexion et moult conseils, le virage s’opère au début des années 2000 dans son domaine de la Sénéchalière. Il devient alors le seul du coin à produire des vins 100% naturels.

Point de vue terroir, Marc Pesnot est équipé. Ses vieilles vignes de Folle Blanche, par exemple, sont septuagénaires et ont toujours été manipulées avec soin par les générations précédentes, sans engrais, ni produits extérieurs. Des parcelles qui donnent des cuvées à l’image du lieu. La notion de terroir y trouve toute sa place !

Pour connaître l’autre tournant dans la trajectoire des vins de Marc, il faut revenir au millésime 2007. Cette année-là, il fait le choix de ramasser ses grappes en deux passages pour obtenir une plus grande homogénéité de maturité. Les cuves sont vinifiées séparément, puis elles sont assemblées après dégustation. Et là, alors que le vignoble du pays nantais peine à se sortir de ce millésime complexe, les retours sur les vins de Marc sont très bons. Depuis, cette logique est respectée chaque année.

Désormais en Vin de France, les Muscadet de Marc Pesnot connaissent un succès national voire mondial ; plus de 75% de sa récolte partent à l’export, surtout au Japon, où il a une réseau d’aficionados très étendu (il a un associé japonais).

Un vigneron qui fait la gloire du Muscadet. D’un autre Muscadet. Voilà qui fait beaucoup, beaucoup de bien !

Laisser un commentaire