Naturellement Petitescaves

Portrait / Frédéric Cossard, le franc-tireur bourguignon !

Portrait / Frédéric Cossard, le franc-tireur bourguignon !
Excédé par les vins sans saveurs et n’ayant rien à voir avec les vins que la Bourgogne devrait offrir, Frédéric Cossard se lance dans la bataille en 1996. Depuis, il offre des vins naturels d’une pureté fascinante sur de grandes appellations. Portrait. 

Passionné par la vigne et le vin depuis l’enfance, Frédéric Cossard fait ses premiers pas auprès d’un grand-père exploitant sur la commune de Nolay, en Côte-d’Or. Des années plus tard, devenu courtier en grande Bourgogne (de Chablis au Beaujolais), il profite de sa position pour déguster une multitude de vins. Il discute avec les vignerons de la technique, des travaux de la vigne, des vinifications et des élevages. Et assez naturellement, ambitionne de devenir l’un des leurs.

Non convaincu de l’offre globale en Bourgogne, des vins qu’ils trouvent pour la majorité sans âmes et trop maquillés, il se met en tête de reprendre quelques vignes et de travailler le plus naturellement possible. Bien (et bon) lui en a pris.

Une opportunité de récupérer quelques parcelles en 1995, et il saute sur l’occasion. Il faut donc trouver aussi un banquier suffisamment « engagé » pour oser prêter de l’argent à un garçon qui n’est pas « fils de vigneron »… Ce sera la cas, malin le Fred !

Naissance du domaine

Le Domaine de Chassorney naît le 15 Janvier 1996. Et pour commencer, Frédéric travaille alors les AOC Saint-Romain rouge (1.1570 ha), Saint-Romain blanc (0.6340 ha), Auxey-Duresses rouge et blanc (0.40 ha), Bourgogne Hautes Côtes-de-Nuits (0.32 ha, abandonnés 3 ans plus tard) et Nuits Saint-Georges 1er Cru Clos des Argillières (0.69 ha). Le travail se fait évidemment en bio, il est même certifié par l’organisme Qualité-France mais le vigneron refuse de l’inscrire sur l’étiquette tant que le cahier des charges se limitera à la culture du raisin sans concerner la vinification.

En 2006, le domaine prend un nouveau virage. Un vieux rêve enfin possible : vinifier des grands blancs en négoce tout en contrôlant les approvisionnements de raisins (cahier des charges strict avec les vignerons partenaires). Des vins issus de Savigny-lès-Beaune et un autre Nuits Saint-Georges entrent au catalogue de la maison.
En 2010, le vigneron à qui Frédéric achète les raisins de Pommard et Volnay depuis 5 ans décide de cesser son activité. Une aubaine pour Môssieur Cossard, qui prend les terroirs sous son aile ! Chassornay double alors sa surface, de 5 à 10 hectares, en récupérant des parcelles de Volnay, Pommard, Volnay 1er Cru Carelle-la-Chapelle, Volnay 1er Cru Roncerets, Volnay 1er Cru Lurets, Pommard 1er Cru Pezzerolles, Bourgogne Hautes Côtes-de-Beaune blanc et rouge et Bourgogne rouge.

Voilà, vous savez tout. Y’a plus qu’à déguster maintenant ! Youpiiii.

Laisser un commentaire