Naturellement Petitescaves

Dégustations / Une sélection pour un début d’été réussi.

Dégustations / Une sélection pour un début d’été réussi.
On peut dire que l’été est officiellement lancé. Qui dit été dit temps libre, dit plaisir, dit apéritifs prolongés. Du coup mieux vaut avoir un peu de stocks. 

Cours Toujours – Domaine du Possible – Roussillon

Pour trouver de la fraîcheur, on peut mettre le nez là-dedans, puis les lèvres. De la minéralité aussi. Bref, l’équilibre est bon. À la fois assez marqué sur les épices douces, les touches herbacées (pas végétales hein), Cours Toujours mérite bien qu’on lui court après

Les Jacquaires 2016 – Château La Colombière – Sud-Ouest (Fronton)

Assemblage vestige (40 % Chenin, 40% Sauvignon, 20% Bouysselet) d’un terroir hors du commun. De la fraîcheur, suffisamment de gras pour donner de la tenue au jus. Surprenant ! Puis, ces petits arômes de pêche, de citron pour booster le palais comme il faut. Ohlala. De l’énergie en bouche et en bouteille avec une très très belle tension. Sauvignon plutôt en retrait…pour notre grand bonheur ?

Léon 2016 – Les Bottes Rouges – Jura (Arbois)

Première information : ouvrez un chouïa Léon en avance. Il aime bien ça. Ensuite, pomme bien présente, un peu de pêche et de pamplemousse au pif. Puis, les épices rappliquent, à l’aise, toute en subtilité. L’équilibre est là, puisque un joli gras reprend le dessus. La vivacité tient le coup et accompagne à merveille la fin de bouche. Au top l’ami !

Pas à Pas 2016 – Jérôme Jouret – Ardèche

D’abord, il y a tout de même la belle couleur sombre à signaler. Le nez est net, franc, allez n’ayons peur de rien disons explosif sur les fruits noirs. Les touches épicées sont là aussi ! En bouche, la matière tendre, veloutée sur les épices et retour des fruits noirs écrasés. Un équilibre de fraicheur et de tension finement tannique ! Sans détour, élégant et racé ! À ouvrir un poil en avance.

Prémices 2016 – Rémi & Laurence Dufaitre – Beaujolais

Le plaisir est immédiat. Après tout, c’est que l’on recherche souvent ! Il y a dans ce gamay un très joli vin de plaisir, de la légèreté. Comment dire autrement : du fruit, du fruit, du fruit. Puis, petit à petit le fruit laisse aussi de la place à des épices, à un fond plus floral et plus complexe. Une friandise de saison, qui se boit comme on mange un bonbon. 

 

Vie 2013 – Clos Massotte – Roussillon

Parlons-en de la vie ! Elle est pas mal quand on boit des choses comme ça ! Très belle matière (de la mâche) avec encore pas mal de puissance et de temps de garde… mais voilà une fois encore un vin fou proposé par Pierre-Nicolas Massotte qui nous surprend de plus en plus par ses recherches de vinification (4 mois de macération). Un bijou.

Laisser un commentaire